Nouvelle étude Research Insight : «Révolution du secteur de la microfinance en Afrique orientale»

La «Silicon Savannah» dope la microfinance

Zurich, le 10 avril 2013 – Dans leur dernière étude « Révolution du secteur de la microfinance en Afrique orientale », les économistes de responsAbility explorent les tendances clés dans le développement du secteur financier du point de vue des marchés émergents. L’étude analyse la manière dont les nouveaux produits, services et canaux de distribution ont révolutionné le secteur financier et dont la microfinance est aujourd’hui favorisée par la technologie. Les économistes concluent que l’Afrique orientale, en particulier, est devenue un foyer d’innovations dans le domaine des services financiers, permettant une intégration nettement plus rapide des populations rurales dans les systèmes financiers, élargissant ainsi le marché potentiel de la microfinance.

Les progrès rapides du développement de la microfinance en Afrique orientale témoignent du rôle essentiel que la microfinance joue pour les marchés émergents. La microfinance, dans sa fonction de développeur, poursuit l’objectif de consolidation du secteur financier, constitué d’une multitude de prestataires en concurrence pour servir des clients issus de toutes les franges de la société. Mais avant tout, la microfinance permet la croissance d’autres industries, en répondant aux besoins d’un grand nombre d’entrepreneurs indépendants, de petites entreprises et de ménages à faible revenu.

La phase actuelle de la microfinance est caractérisée par l’essor des services bancaires sans agence, notamment par l’argent mobile et les innovations issues de la « Silicon Savannah » de Nairobi. La logique sous-tendant le recours aux téléphones mobiles est simple, comme le montre le cas du Kenya : 30 millions d’abonnements ; les prix de communication sont parmi les plus bas du monde ; 73 % des adultes kényans se servent d’argent mobile, et 23 % y recourent au moins une fois par jour. La technologie permet ainsi à des millions de ménages à faible revenu d’organiser leur vie privée et professionnelle aussi efficacement et de manière aussi flexible que les ménages plus aisés. La technologie permet de fournir plus de services à plus de gens et à moindres frais, et elle augmente le potentiel de marché de la microfinance.

Certes, l’enthousiasme pour la technologie de la « Silicon Savannah » est justifié, mais les économistes de responsAbility préfèrent la considérer comme un simple outil du développement bien plus large, et à plus long terme, du secteur privé. Dotée depuis peu de tels outils, l’Afrique orientale a démenti toutes les prévisions pessimistes en matière d’opportunités.

Prévalence des comptes et des dispositifs de paiement chez les adultes (en %)

Konten und Zahlungsgeräte unter der erwachsenen Bevölkerung (%)
Source
World Bank

Contact

responsAbility Investments AG 
Ulli Janett, Media Relations
+41 44 250 67 15
ulli.janett [at] responsAbility.com

Note juridique

Ce document a été élaboré par responsAbility Investments AG. Les informations contenues dans le présent document (ci-après « informations») se basent sur des sources considérées comme fiables; toutefois, il n’y a aucune garantie quant à l’exactitude et à l’exhaustivité de ces dernières. Les informations peuvent être modifiées à tout moment sans obligation d’en informer les destinataires. Sauf mention contraire, les chiffres ne sont ni vérifiés ni garantis. L’ensemble des actions entreprises sur la base de ces informations s’effectue sous la responsabilité et au risque des seuls destinataires. Ce document est fourni exclusivement à titre d’information. Les informations ne dispensent pas la personne qui les reçoit de les juger par elle-même.