responsAbility Research Insight

La microfinance en Inde ou la renaissance d’une branche donnée pour morte

Zurich, le 16 septembre 2014 – Depuis le changement de gouvernement survenu en Inde, l’heure est au renouveau. Le nouveau gouvernement veut entre autres permettre aux 800 millions d’Indiens adultes d’accéder à des services financiers. Le gouvernement et la banque centrale comptent pour cela sur le secteur de la microfinance qui, après avoir connu un recul d’origine politique en 2010, prospère de nouveau et a enregistré une hausse de 35 % rien qu’en 2013. Une étude du gestionnaire de fonds suisse responsAbility Investments établit un bilan du secteur financier indien et montre avec quelle ténacité les institutions de microfinance, qui sont pleines d’idées, comblent cette lacune.

La microfinance est bien accueillie sur les marchés sur lesquels les institutions financières classiques ne sont pas parvenues à fournir aux populations défavorisées les services financiers dont elles avaient besoin. Ce constat s’applique également à l’Inde où les rares banques privées octroient surtout des services financiers à une classe moyenne largement minoritaire. Un marché de la microfinance régulé s’est développé en parallèle. Il compte déjà 28 millions de clients appartenant au segment de revenus inférieurs et a enregistré en 2013 une croissance de 35 % de son volume brut du portefeuille de crédits (Micrometer, mars 2014).

La croissance est importante car l’Inde a énormément de retard à rattraper. 35 % de la population adulte indienne possède certes un compte d’épargne mais seule la moitié de ces comptes sont réellement utilisés. La banque centrale indienne (Reserve Bank of India, RBI) veut que cela change : d’ici le 1er janvier 2016 au plus tard, 100 % de la population adulte doit posséder un compte bancaire actif. 

Les institutions de microfinance étant les plus à même de répondre aux besoins de services financiers de la population défavorisée, l’une d’entre elles va pour la première fois dans l’histoire de l’Inde obtenir une licence bancaire – un signal fort de l’importance de la branche pour le développement du secteur financier.

Les investisseurs qui souhaitent investir dans le développement du secteur financier trouvent désormais une multitude de bénéficiaires s’appuyant sur des modèles d’affaires différents et contribuant à l’essor du vaste marché indien, certaines ayant même le potentiel de façonner l’avenir du secteur financier indien. responsAbility, le plus grand gestionnaire privé de placements dans la microfinance, effectue depuis 2008 des investissements directs par le biais de ses fonds. Au cours des trois dernières années, responsAbility a multiplié par quatre son engagement en Inde, le portant à USD 120 millions, alors que suite à la crise survenue en 2010 dans l’Etat de l’Andhra Pradesh, de nombreux observateurs du marché n’entrevoyaient aucun avenir pour le secteur financier indien.

Nous vous recommandons également l’interview La microfinance est un moyen de développer le secteur financier consacrée au thème du développement du secteur financier.

Contact

responsAbility Investments AG 
Ulli Janett, Media Relations
+41 44 250 67 15
ulli.janett [at] responsAbility.com

A propos de responsAbility Investments AG
responsAbility Investments AG est, dans l’investissement servant au développement, l’un des principaux gestionnaires d’actifs au monde. Il offre aux investisseurs, tant privés qu’institutionnels, des solutions de placement gérées professionnellement. Dans les économies émergentes et les pays en développement, responsAbility Investments AG met à la disposition d’entreprises non cotées du financement sous la forme d’emprunts ou de prises de participation. 

Note juridique

Ce document a été élaboré par responsAbility Investments AG. Les informations contenues dans le présent document (ci-après « informations») se basent sur des sources considérées comme fiables; toutefois, il n’y a aucune garantie quant à l’exactitude et à l’exhaustivité de ces dernières. Les informations peuvent être modifiées à tout moment sans obligation d’en informer les destinataires. Sauf mention contraire, les chiffres ne sont ni vérifiés ni garantis. L’ensemble des actions entreprises sur la base de ces informations s’effectue sous la responsabilité et au risque des seuls destinataires. Ce document est fourni exclusivement à titre d’information. Les informations ne dispensent pas la personne qui les reçoit de les juger par elle-même.