responsAbility Research Insight : Microfinance : plus d’efficacité, moins d’intérêts

responsAbility Research Insight :
Microfinance : plus d’efficacité, moins d’intérêts 

Zurich, le 11 mars 2014 – Le département de recherche du gestionnaire de fonds suisse responsAbility se penche, dans le cadre d’une étude consacrée à la microfinance, sur les facteurs déterminant le niveau des taux d’intérêt des emprunteurs de microcrédits. Conclusion : une concurrence saine, une réglementation solide, une infrastructure adéquate des marchés, mais aussi l’innovation, contribuent à faire réaliser aux institutions de microfinance (IMF) des gains d’efficacité, ce qui engendre une diminution des coûts opérationnels et des taux d’intérêt.

La microfinance est bien accueillie sur les marchés sur lesquels les institutions financières classiques ne sont pas parvenues à fournir aux populations défavorisées les services financiers dont elles avaient besoin. Grâce à la microfinance, des centaines de millions de ménages défavorisés ont accès aux services financiers. Les taux d’intérêt des microcrédits sont en général plus élevés que ceux des crédits plus importants et dépassent nettement les taux habituellement en vigueur sous nos latitudes, ce qui suscite régulièrement des discussions sur l’avantage de la microfinance pour les emprunteurs.

La dernière étude menée par responsAbility Research se consacre à la question des facteurs déterminant ce niveau de taux d’intérêt. Elle part pour ce faire d’une thèse centrale : la microfinance est un système coûteux. Les petits volumes de crédit et le manque de garantie induisent des dépenses opérationnelles élevées pour les IMF. Les dépenses opérationnelles représentent environ 60 % des coûts et donc des taux d’intérêt dus par les emprunteurs. 

L’étude conclut qu’une meilleure efficacité opérationnelle est indispensable pour que les IMF puissent facturer durablement des taux d’intérêt plus faibles. Elle doit s’accompagner d’une plus grande maturité du secteur en général, reposant sur les éléments suivants : réglementation et infrastructure des marchés, concurrence, économies d’échelle et innovation. La preuve de cette thèse : au cours des cinq dernières années, les IMF analysées sont parvenues à diminuer leurs coûts opérationnels de 23 % en moyenne, et sur la même période, les taux d’intérêt ont reculé dans les mêmes proportions. Le développement du secteur financier profite donc à la fois aux prêteurs et aux emprunteurs.

responsAbility est le plus grand gestionnaire privé de placements dans la microfinance. Fin 2013, responsAbility avait investi un volume de placement de USD 1,6 milliard dans 318 IMF de 67 pays différents. responsAbility Research publie régulièrement des études consacrées à la microfinance ainsi qu’à d’autres thèmes de placement de responsAbility tels que l’agriculture durable, l’énergie, la santé ou l’éducation.

Contact

responsAbility Investments AG 
Ulli Janett, Media Relations
+41 44 403 06 33
ulli.janett [at] responsAbility.com

Note juridique

Ce document a été élaboré par responsAbility Investments AG. Les informations contenues dans le présent document (ci-après « informations ») se basent sur des sources considérées comme fiables ; toutefois, il n’y a aucune garantie quant à l’exactitude et à l’exhaustivité de ces dernières. Les informations peuvent être modifiées à tout moment sans obligation d’en informer les destinataires. Sauf mention contraire, les chiffres ne sont ni vérifiés ni garantis. L’ensemble des actions entreprises sur la base de ces informations s’effectue sous la responsabilité et au risque des seuls destinataires. Ce document est fourni exclusivement à titre d’information et ne représente aucune confirmation officielle de conditions contractuelles. Les informations ne dispensent pas la personne qui les reçoit de les juger par elle-même.